Carnet de Route n°2

Carnet de Route N°2 – Page 19

Retour à la Campagne de Serbie

10 Mars – Rien – On s’attend pourtant à changer de place –

(Fragment de lettre) : Nous avons maintenant un moral de roc fait surtout d’indifférence – Je crois bien que vous ne vous figurez pas notre état d’âme –

On ne cause presque jamais de la guerre. Les hommes sont gais, chantent, s’amusent mais sont devenus par la force des choses d’une insensibilité féroce qui vous attristerait – Journellement nous avons des paludéens qui grelottent, vomissent et délirent avec 40/41° de fièvre.

On couche, on mange, on rit à côté d’eux car il n’y a pas d’infirmerie.

Lorsque un camarade est tué ou blessé on en parle à peine : il a disparu voilà tout – On ne peut vivre éternellement au milieu de toutes ces choses qui vous semblent terribles à vous ; qui sont devenus très ordinaires pour nous, sans acquérir cette mentalité durcie de vieux soldats, on ne peut vivre dans une atmosphère perpétuellement surchauffée de souffrances, de regrets et d’enthousiasme patriotique. Une seule chose nous a tirés de notre torpeur morale, les permissions. Je crois que nous passerions à travers le feu pour revoir la France –

[Fleurs séchée] Les Bords du Vardar

Hier, 22 avions boches, malgré un vent de tempête ont passé sur nos têtes pour aller bombarder Bohemica et Gumentze. Le spectacle était superbe – mais quelle rage de les voir et d’être impuissants – ½ heure après on entendait les bombes –

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s